Avoir confiance en soi

Le culte

Nous admirons les personnes qui ont confiance en elles : elles en imposent, parlent posément, semblent ouvertes, sures d’elles et à l’aise en toutes circonstances sans jamais douter d’elles ni être touchées par la peur. Quel que soit son âge ou la situation, quand notre enfant rencontre une nouvelle personne, nous voudrions qu’il dise « bonjour » et soit ouvert, qu’elle ne reste pas dans nos pattes et soit tout de suite à l’aise et sûre d’elle… et nous avons un peu honte quand il ou elle reste en retrait et se cache derrière nous. Alors nous l’incitons « Dis bonjour à la dame ! », nous l’excusons « Il est timide. », ou nous lui faisons honte « Mais enfin, tu es vraiment asocial, tu pourrais quand même aller jouer avec les autres enfants ! ».

Le temps de la rencontre

J’étais étonnée qu’à 12 ans ma fille aînée reste scotchée à moi, quasi sur mes genoux, le jour où nous rencontrions chez eux pour la première fois les membres d’une famille qui deviendraient plus tard des ami·es proches. En réalité, elle avait juste besoin d’un peu de temps pour apprivoiser les lieux, observer et surtout, se construire un projet pour rencontrer nos hôtes et entrer en relation ! Et puis, soyons honnêtes, j’étais bien contente quand ma seconde fille a tété pendant 3/4 d’heure le jour où nous sommes arrivé·es dans un lieu où nous devions vivre une petite semaine avec plusieurs familles inconnues pour une rencontre autour des questions de parentalité ! J’ai profité de ces 3/4 d’heure pour me poser, observer, « prendre l’ambiance »… et ensuite me lancer, apaisée, vers de nouvelles rencontres.

Excès de confiance en soi ?

On entend parfois qu’une personne a échoué à un examen parce qu’il·elle avait « trop confiance » en lui·elle. Et dans le même temps on s’étonne que certain·es angoissent pour leurs examens alors qu’ils·elles les ont réussis haut la main. C’est qu’en fait, la fameuse « confiance en soi » n’est finalement qu’une façade qui nous empêche d’accepter la réalité telle qu’elle est avec nos qualités, nos faiblesses et nos enjeux dans la situation. Accepter de ressentir la peur de l’échec et d’accueillir en soi une certaine dose d’anxiété nous permet de nous préparer. On se dit que ce n’est pas bien d’avoir peur, alors que nos émotions nous invitent à nous adapter à notre environnement, et dans le cas d’un examen, à prendre les informations dont nous avons besoin, à nous entraîner : la peur a entre autres une fonction d’anticipation.

Un mot valise

Se dire que nous ou notre enfant n’a pas confiance en lui·elle ne sert à rien car en réalité, la confiance en soi, ça n’existe pas. Ou en tout cas, c’est bien plus, et surtout bien autre chose que d’être sans peur et sûr de soi ! De la sécurité intérieure à la confiance relationnelle, en passant par la confiance en sa personne propre et la confiance en ses compétences, il existe plusieurs façons d’avoir confiance en soi.

La confiance ne se donne pas

La perte de confiance en soi est un phénomène physiologique, psychologique et social : une personne qui est en haut de l’échelle sociale a son cœur qui bat plus lentement qu’une personne est est en bas (physiologique), quand quelqu’un essaie de prendre le pouvoir sur moi, je me sens rabaissé·e, humilié·e, dévalorisé·e (psychologique), et la perte de confiance en soi n’arrive qu’en présence d’un·e tiers, qu’il soit là ici et maintenant ou dans notre tête, lié·e à une image du passé (social). La confiance en soi est naturelle. NOus pouvons l’accompagner, mais il s’agit davantage de ne pas la briser, et d’aider l’enfant à sentir son propre pouvoir, notamment par le jeu, les chaudoudoux et en évitant les jeux de pouvoirs de toutes sortes. En cas de « perte de confiance », je peux agir sur le plan psychologique en prenant de la distance et en regardant ce qui se passe pour moi  ou pour mon enfant, et quelles sont nos émotions et besoins fondamentaux (notamment au niveau du développement de mon enfant).  Cela permet de reprendre du pouvoir sur la situation, de ralentir le cœur, et de reprendre une posture solide.

Édith Fortin Muet

Photo : MargCertains droits réservés

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :