Desiderata

Max Ehrmann, 1927.

Va paisiblement ton chemin à travers le bruit et la hâte
Et souviens-toi que le silence est paix.

Autant que faire se peut et sans courber la tête,
Sois ami avec tes semblables.
Exprime ta vérité calmement et clairement
Et écoute les autres, même les plus ennuyeux ou les plus ignorants ;
Eux aussi ont quelque chose à dire.
Fuis l’homme à la voix haute et autoritaire ; il pêche contre l’esprit.

Ne te compare pas aux autres par crainte de devenir vain ou amer,
Car toujours tu trouveras meilleur ou pire que toi.
Jouis de tes projets aussi bien que de tes accomplissements.
Aime ta carrière, aussi humble soit-elle,
Car c’est un bien réel dans un monde incertain.

Sois sage en affaires car le monde est trompeur.
Mais n’ignore pas non plus que vertu il y a,
Que beaucoup d’hommes poursuivent un idéal
Et que l’héroïsme n’est pas chose si rare.
Sois toi-même. Surtout ne feins pas l’amitié.
N’aborde pas non plus l’amour avec cynisme
Car malgré les vicissitudes et les désenchantements,
Il est aussi vivace que l’herbe que tu foules.

Incline-toi devant l’inévitable passage des ans,
Laissant sans regret la jeunesse et ses plaisirs.
Sache que pour être fort tu dois te préparer
Mais ne succombe pas aux craintes chimériques
Qu’engendrent souvent fatigue et solitude.

En deçà d’une sage discipline, sois bon avec toi-même.
Tu es bien fils de l’univers,
Tout comme les arbres et les étoiles, tu y as ta place.
Quoique tu en penses, il est clair
Que l’univers continue sa marche comme il se doit.

Sois donc en paix avec Dieu
Quel qu’il puisse être pour toi;
Et quelque soit ta tâche et tes aspirations,
Dans le bruit et la confusion, garde ton âme en paix.

Malgré les vilenies, les labeurs, les rêves déçus,
La vie a encore sa beauté.
Sois prudent.
Essaie d’être heureux.

Texte original :

Go placidly amid the noise and the haste,
and remember what peace there may be in silence.

As far as possible, without surrender,
be on good terms with all persons.
Speak your truth quietly and clearly;
and listen to others,
even to the dull and the ignorant;
they too have their story.
Avoid loud and aggressive persons;
they are vexatious to the spirit.

If you compare yourself with others,
you may become vain or bitter,
for always there will be greater and lesser persons than yourself.
Enjoy your achievements as well as your plans.
Keep interested in your own career, however humble;
it is a real possession in the changing fortunes of time.

Exercise caution in your business affairs,
for the world is full of trickery.
But let this not blind you to what virtue there is;
many persons strive for high ideals,
and everywhere life is full of heroism.
Be yourself. Especially do not feign affection.
Neither be cynical about love,
for in the face of all aridity and disenchantment,
it is as perennial as the grass.

Take kindly the counsel of the years,
gracefully surrendering the things of youth.
Nurture strength of spirit to shield you in sudden misfortune.
But do not distress yourself with dark imaginings.
Many fears are born of fatigue and loneliness.

Beyond a wholesome discipline,
be gentle with yourself.
You are a child of the universe
no less than the trees and the stars;
you have a right to be here.
And whether or not it is clear to you,
no doubt the universe is unfolding as it should.

Therefore be at peace with God,
whatever you conceive Him to be.
And whatever your labors and aspirations,
in the noisy confusion of life,
keep peace in your soul.

With all its sham, drudgery, and broken dreams,
it is still a beautiful world.
Be cheerful. Strive to be happy.

Images : bDom –  Certains droits réservés

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :