La plupart des gens ignorent que le monde est beau

Rainer Maria Rilke, Lettre à Helmuth Westhoff.

La plupart des gens ignorent que le monde est beau et que les plus petites choses, la moindre fleur, une pierre, une écorce, une feuille de bouleau, manifestent une splendeur. Les adultes qui ont des affaires et des soucis et qui se tourmentent de ces riens, cessent bientôt complètement de voir ces richesses que les enfants, s’ils sont attentifs et bons, ont tôt fait de découvrir et d’aimer de tout leur cœur.

Le plus beau serait pourtant que chacun s’efforçât de rester toujours, à cet égard, comme un enfant, attentif et bon, candide et pieux de cœur, et ne perdit jamais le don de tirer autant de joie d’une feuille de bouleau, d’une plume de paon, d’une plume de corneille mantelée que d’une haute montagne ou d’un magnifique palais.

La beauté éternelle imprègne le monde tout entier, équitablement répartie sur les petites choses et les grandes ; car pour l’important, pour l’essentiel, il n’est pas sur terre d’injustice.

Image provenant de Photos Libres

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :