L’Odyssée de l’empathie


Éradiquer la violence éducative ordinaire faite aux enfants

Après avoir réalisé Amour et châtiments en 2010, Mário Viana et Michel Meignant ont poursuivit la lutte contre la violence éducative ordinaire en produisant un second film, davantage documenté et approfondi.

 

La violence éducative ordinaire est cette forme de maltraitance d’apparence anodine, qui débute quand des parents laissent un bébé pleurer sans le consoler, seul, dans le noir.
Elle peut ensuite se manifester par des claques, des fessées, des cris et des humiliations, soi-disant pour le bien de l’enfant. Elle touche l’humanité toute entière et être pour une large part à la source de ses malheurs.

Michel Meignant, médecin et défenseur des droits de l’enfant

Psychologie, sciences de l’éducation, physiologie et neurobiologie

Approchant chacune à sa manière le sujet de la violence éducative ordinaire, de nombreuses personnes tissent des liens pluridisciplinaires. Vous découvrirez leur témoignages dans le film : Arnaud Deroo, Marylène Patou-Mathis, Muriel Salmona, Pierre Rabhi, José Antonio Abreu, Gustavo Dudamel, Marion Cuerq, Isabelle Filliozat, Catherine Gueguen, Matthieu Ricard, Thomas d’Ansembourg, Edwige Antier, Jacqueline Cornet, Sophie Rabhi-Bouquet, Nadine Arié, Cornelia Gauthier, Claudine André, Joseph Weismann.

En savoir plus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :