Tous les droits des enfants

Sortie en 2002, pour pour faire connaître la convention internationale des droits de l’enfant, cette chanson d’Yves Duteil est reprise dans le film documentaire Amour et châtiments de Michel Meignant et Mário Viana.

J’aime particulièrement la douceur des mélodies d’Yves Duteil et de sa guitare, et quel que soit notre âge, même si nous ne savons pas lire, nous avons droit au bonheur, à l’air que nous respirons et au soleil dans notre cœur. Notre rôle de parents, d’éducateur·trices… et d’adultes, c’est de veiller à respecter et faire respecter les droits des enfants.

Je suis toi quand tu pleures
Parce qu’un grand t’a trompé
En te prenant les fleurs
Que tu voulais garder

C’est un peu de mon sang
Qui coule dans tes veines
Si tu as du chagrin
J’ai aussi de la peine

Si l’on devait graver dans la pierre du temps
Les mots les plus utiles ou les plus importants
Sans chercher bien longtemps je crois qu’en tout premier
Viendraient le mot « Justice » et le mot « Liberté »
Vérité serait là, juste après ou avant,
Le coupable, la craint, la victime l’attend

Certains mots ont ainsi des pouvoirs surprenants
Ils résument à eux seuls tous les droits des enfants

Je voudrais les offrir à tous ceux sur la Terre
Qui vivent dans la peur, la souffrance ou la guerre
La force de ces mots peut leur ouvrir un jour l’horizon vers la paix, la tendresse et l’amour

Ils sont là, noir sur blanc, et si tu peux les lire,
Tu as droit au bonheur, à l’air que tu respires
Au soleil dans ton cœur,
Tu peux t’appartenir

Bien sûr, ces mots savants pesés par des juristes ont l’air d’être ennuyeux, compliqués, un peu tristes
Mais ce sont avant tout des mots d’amour pour vous
Écrits pour protéger l’agneau contre les loups

Est-ce qu’ils pourraient briser tous les murs de silence, qui enferment la peur au cœur de l’innocence ?
Le seul pour leur ouvrir la porte vers l’oubli, pour ceux qui sans rien faire ont sombré dans la nuit, ont sombré dans la nuit

Il fallait un bouquet de ces mots réunis
Qui disent à tous ceux-là, quel que soit leur pays
Que la voix du plus fort n’est pas toujours meilleure,
Qu’un jour, ces enfants fassent entendre la leur
Ils ont droit au bonheur

Je suis toi quand tu pleures,
Mais je suis toi aussi quand tu chantes et tu ris
Tu as droit à ta vie
Tu as droit à ta vie
Tu as droit à ta vie

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :