Trois générations

Je suis convaincue que chaque pas que nous faisons, nous, parents, grands-parents, adultes… contribue à faire régresser les violences éducatives (ordinaires et moins ordinaire).

Je vous invite à découvrir la première campagne de prévention contre les violences éducatives lancée à l’occasion de la journée internationale contre les violences éducatives en avril 2011.

 

Partant du constat que les parents qui battent ont souvent été des enfants battus, ce film choc de 30 secondes ne laissera aucun parent indifférent. « Il évoque très simplement un des facteurs les plus importants de la perpétuation de manifestations inappropriées envers les enfants » déclare Arnaud Gruselle directeur de la fondation pour L’enfance. . « C’est un film pour nous aider à réfléchir, à discuter et peut-être à changer. On ne peut rester insensible devant ce spot qui rappellera à nombre d’entre nous des événements avec lesquels nous n’avions pas fait le lien et qui sont directement responsables de nos violences éducatives avec nos enfants » déclare le Dr Gilles Lazimi, coordinateur de la campagne Conçue, réalisée et diffusée gracieusement, cette nouvelle campagne « cherche à susciter débat, réflexion, échange sur les pratiques éducatives envers les enfants, et notamment sur les punitions ou châtiments corporelles : Claques, fessées, gifles, tapes ….. violences banalisées, encore justifiées et défendues par nombre de parents et tolérées par la société  » souligne la Dre Emmanuelle Piet coordinatrice de la campagne; « Prés de 50% des parents d’enfants de moins de 2 ans déclarent avoir dans les douze derniers mois avoir eu recours à des punitions corporelles envers leurs enfants d’après une étude québécoise, rapporte le Dre Emmanuel Piet
« Les enfants d’âge pré-scolaires ne peuvent comprendre ces gestes, la seule chose qu’ils intègrent est la peur, la douleur, l’anxiété et l’apprentissage de la violence !» Déclare le Dr Lazimi Gilles

Une campagne pour nous aider à nous remettre en question et changer nos pratiques héritées de notre enfance qui peuvent avoir des conséquences pour nos enfants et les adultes qu’ils deviendront..

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :